Des centaines de femmes et de filles ont été violées, torturées et réduites en esclavage sexuel dans le cadre du conflit armé au Tigré. Les crimes de guerre commis par des membres des forces armées éthiopiennes, de l’armée érythréenne et des milices alliées peuvent s’apparenter à des crimes contre l’humanité, écrit Amnesty International dans un rapport publié aujourd’hui.

Plus d’info ici