Les soldats du nihilisme ont encore frappé.

Les soldats du nihilisme ont encore frappé.
Les soldats du nihilisme ont encore frappé. Incrédulité, sidération, compassion, tristesse, impuissance, colère, rage… Que de sentiments légitimes se bousculent en nous !

Nous découvrons avec émotion que le monde entier exprime sa solidarité et son amitié avec le peuple français. Mais cette émotion est teintée d’amertume lorsqu’on pense que Beyrouth a vécu la même horreur il y a quelques jours, que c’est le quotidien en Syrie, en Irak, en Palestine… et que là, la planète ne s'exprime pas de la même manière.

Humains, concitoyens de la planète, nous devons nous unir pour résister. Résistons à la folie meurtrière, mais aussi aux amalgames fumeux, imbéciles et dangereux, aux manipulations de part et d’autre. La connaissance et la réflexion seront nos armes, indispensables, bien que parfois insuffisantes. L’universalisme humaniste sera notre crédo et notre prosélytisme.

L’émotion naturelle et nécessaire doit laisser place à l’intelligence individuelle et collective. Nous devons être conscients de toutes les raisons ayant mené aux tragédies que nous vivons aujourd’hui (politiques, géopolitiques, sociales, économiques et religieuses), et les analyser sans concessions et sans faiblesse.

Citoyens du monde du XXIème siècle, soyons Averroès, Avicenne, Ibn Khaldoun, Alhazen, suivons les pas de ces anciens, grands penseurs, poètes, philosophes, scientifiques issus de l’islam et qui ont tant fait pour la beauté de notre humanité.

Aujourd’hui nous pleurons nos morts. Dès demain, œuvrons, main dans la main, pour que cette humanité soit encore meilleure.